Blog New York Online

Accédez au site principal de New York Online »

La Saison Au Metropolitan Opera, 2014-2015

La saison au Metropolitan Opera commence fin septembre 2014 et s’achève en mai 2015. Pour la saison 2014-15 du Met, 24 opéras incroyables seront en tête d’affiche, d’éblouissantes nouveautés aux classiques les plus appréciés du répertoire.

“Le Nozze di Figaro”

  • Septembre 22, 25, 27.
  • Octobre 2, 7, 10, 14, 18, 22, 25.
  • Décembre 4, 8, 12, 15, 20.

La saison du Met ouvrira sur une nouvelle production mettant en scène l’éternel chef d’oeuvre de Mozart, dirigé par Richard Eyre, qui a placé l’action de cette romance comique au coeur de l’âge d’or du début des années 20.

“La Bohème”

  • Septembre 23, 26, 29.
  • Octobre 4.
  • Novembre 14, 20, 24, 28.
  • Décembre 1, 5, 10, 13.
  • Janvier 15, 19, 24.

La Bohème, une histoire d’amour passionée, intemporelle et immémorable entre des jeunes artistes à Paris, peut se vanter d’être l’opéra le plus populaire au monde. La célèbre diva Angela Gheorghiu fait son retour tant attendu au Met. Des étoiles montantes participent aussi telles que Kristine Opolais et Bryan Hymal; ainsi que notre bien-aimé vétéran du Met Ramon Vargas.

“Macbeth”

  • Septembre 24, 27.
  • Octobre 3, 8, 11, 15, 18.

L’opéra de Verdi est l’interprétation musicale majestueuse d’un drame shakespearien intemporel sur l’ambition et ses conséquences. La grande superstar Anna Netrebko interprète Lady Macbeth pour la première fois au Met – l’un de ses premiers pas vers des rôles plus dramatiques.

“Carmen”

  • Septembre 30.
  • Octobre 4, 9, 13, 17, 23, 28.
  • Novembre 1.
  • Février 6, 9, 13, 19, 23, 26.
  • Mars 4, 7.

Ce chef d’oeuvre de Bizet à propos d’une gitane séductrice vivant selon ses propres règles quel qu’en soit le coût, eut un impact qui dépasse les limites de l’Opéra. L’envolée mélodique de l’opéra est aussi irrésistitble que le personnage principal lui-même, une force de la nature qui est désormais une figure féminine importante de la culture.

“La mort de Klinghoffer”

  • Octobre 20, 24, 29.
  • Novembre 1, 5, 8, 11, 15.

Etabli à partir d’un événement explosif et au goût du jour – l’armée de libération de la Palestine ayant abbatu un passager américain juif sur le bateau Achille Lauro en 1985, cet oeuvre datant de 1991 reste électrifiante, controversée et impossible à ignorer.

“Die Zauberflöte”

  • Octobre 6, 11, 16, 21, 25, 27, 31.
  • Novembre 3, 8.

Le dernier opéra de Mozart sur scène, Die Zauberflöte est un sublime conte de fée aussi à l’aise dans le mysticisme que dans la comédie terre-à -terre. Le compositeur et le librettiste, Emanuel Schikaneder étaient tout deux franc-maçons – un ordre fraternel maintenant ses membres par une morale commune et des idéaux métaphysiques – et l’imagerie masonique est représenté à travers l’oeuvre. L’histoire, toutefois, est aussi universel que n’importe quel conte de fée.

“Aida”

  • Octobre 30.
  • Novembre 4, 7, 12, 15, 19, 22.
  • Décembre 26, 29.
  • Janvier 2, 5, 10.
  • Avril 9, 13, 17, 20.

Cet opéra, célébrité parmi les célébrités, présentera une toile de fond épique, un must-have pour mettre en scène l’essence intime nécessaire à une histoire d’amour. Célèbres vedettes de la chanson, dont Liudmyla Monastyrska, Olga Borodina, Violeta Urmana, Marcello Giordani.

Placido Domingo dirige quelques performances. Aida est une production offrant un spectacle au-delà des mots.

“Lady Macbeth of Mtsensk”

  • Novembre 10, 13, 17, 21, 25, 29.

Cette oeuvre fut considérée assez choquante lors de sa première pour bannir presque entièrement son compositeur, Shostakovitch, de l’écriture d’autres opéras – et lors d’une des purges de Staline, on tenta même de le tuer.

“Il Barbiere di Siviglia”

  • Novembre 18, 22, 26, 29.
  • Décembre 3, 6.

Le fabuleux trésor de Rossini a survécu à une ouverture aussi fameuse que désastreuse (causée par des factions et des membres politiques locaux plus que par une simple réaction face au travail lui-même) avant de devenir l’un des opéras comiques les plus populaires au monde. Sûrement la plus grande comédie d’opéra de tous les temps (et l’une des seules comédies de la saison). Des mélodies fameurs et familières à tous.

“Die Meistersinger von Nürnberg”

  • Décembre 2, 6, 9, 13, 17, 20, 23.

L’unique opéra comique de Richard Wagner se base sur une histoire d’amour intime dans un cadre monumental, forçant une démarche artistique approfondie. L’histoire se déroule autour de la création d’une chanson, écrite par un poète autodidacte et effronté. L’intrigue suit une formule lyrique typique : un amour naissant gagne le coeur de vieux hommes tatillons.

“La Traviata”

  • Décembre 11, 16, 19, 22, 27, 30.
  • Janvier 7, 10, 14, 17, 21, 24.

Malgré une première tristement célèbre et désastreuse, La Traviata de Verdi est désormais l’un des opéras les plus aimés du répertoire. Le rôle principal de la “femme déchue” a captivé l’imagination de l’audience comme celle des interprètes grâce à ses innombrables possibilités dramatiques et vocales – tout comme ses défis. Violette représenta l’apogée du répertoire soprano.

“La Veuve Joyeuse”

  • Décembre 31.
  • Janvier 3, 6, 9, 13, 17, 20, 23, 28, 31.
  • Avril 24, 27, 30.
  • Mai 7.

La Veuve Joyeuse est une opérette délicate et formelle, aussi charmante que sophistiquée, élégante et tout en retenue, amusante et intelligente, par laquelle une improbable romance éclos entre une riche veuve et un aristocrate mondain. En compagnie de la célèbre diva Renee Fleming pour la nouvelle année.

“Les Contes d’Hoffmann”

  • Janvier 12, 16, 22, 27, 31.
  • Février 5, 28.
  • Mars 5, 11, 14, 18, 21.

Après qu’il soit devenu le chouchou de Paris grâce à ses fines opérettes, le compositeur Jacques Offenbach se dédie à une oeuvre plus sérieuse. Il puise son inspiration dans les inspirations de l’écrivain allemand visionnaire E.T.A Hoffmann. Trois de ces contes – à la fois profonds, étranges et amusants- sont unifiés par le rôle d’Hoffmann lui-même, dans la trame narrative. Chaque épisode s’appuie sur une histoire d’amour catastrophique : d’abord avec une fille qui n’est en vérité qu’une poupée automate, puis avec un jeune chanteur maladif et finalement, avec une courtisane vénitienne.

“Iolanda ET Le château de Barbe-Bleu”

  • Janvier 26, 29.
  • Février 3, 7, 10, 14, 18, 21.

Iolanta et le Château de Barbe-Bleu forme un doublé ambitieux, deux oeuvres psychologiquement profondes et musicalement passionnantes qui sont mondialement estimées. Iolanta représente Tchaikovsky à son stade le plus mélodique et perceptif, dans un conte saisissant où une jeune femme aveugle reçoit soudainement le cadeau de la vue – mais est-il véritablement préférable de recevoir ce que nous désirons? Ce sera la première de Iolanta au Met avec Anna Netrebko dans le rôle phare. Piort Beczala joue aussi un rôle.

“Don Giovanni”

  • Février 4, 7, 11, 14, 17, 21, 24, 27.
  • Mars 2, 6.

Assisté de son ingénieux librettiste, Lorenzo Da Ponte, Mozart use de son lyrisme pour recomposer le mythe de Don Juan d’un point du vue qui n’est ni tragique, ni comique, mais plutôt léger, urbain et ironique.

“La Donna del Lago”

  • Février 16, 20, 25, 28.
  • Mars 3, 7, 10, 14.

Première au Metropolitan Opera. Cette romance de Rossini a été composée pour les plus belles voix; la vedette originelle de “La Dame du Lac” a conquis les coeurs de l’audience tout comme celui du compositeur – ils se marrièrent peu de temps après.

“Manon”

  • Mars 9, 12, 17, 21, 25, 28.

Par cet interprétation d’un conte éminemment français où une belle jeune femme est incapable de renoncer à l’amour et à la luxure, Manon de Massenet inaugure l’un des archétypes féminins les plus irrésistibles et inoubliables de l’opéra. Alors que l’histoire se situe dans une période et une classe passée, le personnage de Manon est intemporel, convaincant, familier.

“Ernani”

  • Mars 20, 23, 26, 31.
  • Avril 4, 8, 11.

James Levine et Placido Domingo réunis! Cet opéra dynamique est un exemple majestueux de la vigueur dramatique et mélodique qui vaut à Giuseppe Verdi sa renommée mondiale.

“Un Ballo in Maschera”

  • Avril 23, 28.
  • Mai 2, 6, 9.

Une équipe composé de merveilleux interprètes de Verdi : Piotr Beczala, Sondra Radvanosky, Dolora Zajick, Dmitri Hvorostovsky. Un Ballo in Maschera est un drame magnifique sur le croisement fatal de l’amour et de la politique. L’élément central de l’histoire est aussi ordinaire qu’il est direct. Un roi est amoureux de l’épouse de son meilleur ami. Son mari suspecte sa femme d’avoir été infidèle et il se résout à tuer le roi lors d’un bal masqué. Cette histoire est réelle – elle s’inspire du roi de Suède Gustav III qui rencontra la mort lors d’un bal masqué dans les bras d’un ennemi politique à l’Opéra de Stockholm en 1792.

“Cavalleria Rusticana / Pagliacci”

  • Avril 14, 18, 21, 25, 29.
  • Mai 2, 5, 8.

Cavalleria Rusticana est une histoire de passion et de jalousie, mise en scène dans un village sicilien et racontée avec la force d’un mythe primitif. L’opéra représente le mouvement littéraire du vérisme en musicalité, ce qui est perçu à travers une vérité directe, émotionnelle, évitant les pièges artistiques superflus. Un conte de meurtre et de jalousie au sein d’une troupe de clowns itinérants, Pagliacci se situe si bien à l’intersection de l’art et de la vie qu’il représente, dans l’esprit de beaucoup de gens, l’allégorie même de l’opéra. Une nouvelle production mise en scène dans un village sicilian à deux périodes différentes.

“Don Carlo”

  • Mars 30.
  • Avril 2, 6, 11, 15, 18, 22, 25.

L’opéra le plus long et le plus ambitieux de Verdi – une épopée noire et intense au coeur de l’Inquisition espagnole – examine la collision de la sphère personelle et politique.